Avez-vous 400 000 $ à perdre pour des étiquettes trompeuses?

Retour aux articles

En 2021, 560 000 $ d’amendes ont été infligés à des entreprises canadiennes pour des étiquettes trompeuses, dont :

  • 10 000 $ à une entreprise de Montréal pour avoir vendu de l’huile d’olive vierge extra de manière fausse, trompeuse ou mensongère ou susceptible de créer une fausse impression quant à sa nature, sa valeur, sa composition et ses avantages, ce qui constitue une infraction au paragraphe 5(1) de la Loi sur les aliments et drogues;
  • 400 000 $ à une entreprise de Wheatley en Ontario pour avoir étiqueté et vendu du poisson décongelé comme étant du poisson frais, ce qui contrevient au paragraphe 6(1) de la Loi sur la salubrité des aliments au Canada (LSAC);
  • 150 000 $ à une entreprise de North Vancouver pour avoir vendu du bœuf « certifié biologique » alors qu’il ne l’était pas.

La fraude peut coûter cher; la négligence et les erreurs aussi. Évitez les coûts liés à la non-conformité de vos étiquettes. Faites affaire avec Étiquetage ACC, les pros de l’étiquetage alimentaire canadien.

Inscrivez-vous
à notre infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sur notre blogue

Avez-vous 400 000 $ à perdre pour des étiquettes trompeuses?

En 2021, 560 000 $ d’amendes ont été infligés à des entreprises canadiennes pour des étiquettes trompeuses
En savoir plus [+]