Changements réglementaires proposés relatifs à la liste des ingrédients

Retour aux articles

 

La liste des ingrédients : avantages et inconvénients des modifications proposées

Santé Canada a entrepris une importante révision des règlements sur l’étiquetage alimentaire. Après avoir mené une série de consultations auprès des consommateurs canadiens dans le but d’améliorer l’information nutritionnelle que l’on retrouve sur les étiquettes des aliments, Santé Canada propose plusieurs mises à jour qui touchent le tableau de la valeur nutritive, la déclaration des ingrédients et des allergènes de même que certaines substances bioactives ajoutées aux aliments (ex. : la caféine).

Cet article décrira les modifications proposées par Santé Canada concernant la déclaration des ingrédients et des allergènes. Les modifications réglementaires concernant le tableau de la valeur nutritive et les substances bioactives seront abordées dans des articles subséquents.

La présentation de la déclaration des ingrédients et des allergènes actuelle et proposée sont comparées dans la figure 1 ci-dessous.

Figure 1 – Présentation des listes d’ingrédients et d’allergènes

A – Exemple d’une liste d’ingrédients actuelle   B – Exemple d’une liste d’ingrédients
selon la présentation proposée
Capture liste d'ingr. actuelle

 

  Capture Liste d'ingré proposée

Qu’en pensent les nutritionnistes d’Étiquetage ACC?

Les nutritionnistes d’Étiquetage ACC sont favorables aux modifications proposées. Nous avons toutefois certaines réserves relatives à la faisabilité de ces exigences, notamment avec les imprimantes d’étiquettes utilisées dans les marchés de détail (imprimantes de balance), qui ne permettent pas toutes les caractéristiques graphiques proposées.

Le tableau ci-dessous décrit les avantages et désavantages de chaque élément de changement proposé pour la déclaration des ingrédients et présente certaines alternatives proposées à Santé Canada.

Table 1 –   Avantages et Inconvénients des diverses caractéristiques proposées
pour la présentation de la déclaration des ingrédients et des allergènes

 

Caractéristique

Avantages

Inconvénients

Opinion des experts d’Étiquetage ACC

Titres
en caractères gras

Crée une séparation facilitant la lecture.

 

Tout à fait d’accord.

Titre
sur une ligne distincte

Aère le texte.

Sépare mieux le français de l’anglais.

Facilement applicable même avec les imprimantes de balance.

L’emploi d’une ligne distincte pour les titres français et anglais réduit l’espace disponible pour la déclaration des ingrédients et des allergènes. Ceci est problématique sur les petits emballages avec de longues listes d’ingrédients.

Sur les petits emballages, on devrait permettre d’écrire le titre entièrement en gras et en majuscules sur la même ligne que la liste d’ingrédients en caractères normaux (non-gras) minuscules.

Caractères noirs

sur fond

blanc ou neutre

Facilite le repérage de l’information.

Facilite la lecture.

Aspect s’harmonisant avec le tableau de la valeur nutritive.

Facilement applicable.

Moins esthétique sur certaines étiquettes en couleur, mais cela peut être atténué par la possibilité d’utiliser une couleur neutre.

Tout à fait d’accord.

Contour fin
pour encadrer

Permet de repérer la liste d’ingrédients un peu plus facilement sur l’emballage..

Présentation semblable au tableau de valeurs nutritives.

Pourrait être difficile à appliquer avec certaines imprimantes de balances.

Les détaillants qui utilisent des étiquettes de balance pourraient être exemptés de l’application de cette caractéristique.

À la place, on pourrait exiger que, sur les étiquettes de balance, la déclaration des ingrédients et des allergènes soit délimitée des autres éléments de l’étiquette par une ligne d’astérisques au-dessus et en-dessous.

Précisions sur la largeur maximale du cadre

Peut faciliter la lecture car des lignes trop longues peuvent ralentir la lecture.

 

Le règlement devra tenir compte de la diversité des formes d’emballages.

Puces
pour séparer les principaux ingrédients

Marque un peu mieux la séparation des ingrédients qu’une simple virgule.

Visuellement agréable.

Pas convivial pour la personne qui rédige la liste d’ingrédients, car la puce n’apparaît pas sur les claviers d’ordinateur.

La puce n’est pas un caractère disponible sur plusieurs sinon toutes les imprimantes de balances.

L’utilisation de lettres majuscules au début de chaque ingrédient principal devrait suffire pour l’objectif visé.

Une autre option serait d’avoir recours à des tirets (traits d’union précédés et suivis d’une espace), ce qui serait plus convivial que des puces.

Taille et police de caractères harmonisées avec celles requises pour le tableau de la valeur nutritive

Uniformité de présentation avec le tableau de la valeur nutritive.

 

Tout à fait d’accord.

Recours à une majuscule pour la première lettre de chaque ingrédient principal

Le recours à une majuscule pour la première lettre de chaque ingrédient améliore légèrement la lisibilité.

L’utilisation de minuscules facilite grandement la lecture.

Commencer chaque ingrédient avec une majuscule requiert plus d’attention à la personne qui tape la liste d’ingrédients et pourrait réduire sa productivité.

Les erreurs typographiques peuvent facilement se produire et passer inaperçues.

Trop d’attention à de tels détails semble inefficace.

L’utilisation de majuscules au début de chaque ingrédient ne devrait pas être obligatoire.

Si cette proposition est retenue, l’application de la réglementation par les inspecteurs devrait faire preuve d’une certaine souplesse et  tolérer une certaine marge d’erreurs typographiques.

Regroupement
des ingrédients à base de sucres

Peut aider le consommateur à mieux prendre conscience de l’importance des sucres ajoutés aux produits qu’il consomme et peut l’aider dans la sélection de produits plus sains.

Peut inciter certains fabricants à reformuler leurs produits alimentaires pour en réduire la teneur en sucre, permettant ainsi une meilleure offre nutritionnelle aux consommateurs.

La mise en évidence des ingrédients à base de sucre, dont l’apport excessif constitue une préoccupation de santé publique, pourrait contribuer à réduire les ventes de certains fabricants.

En tant que nutritionnistes, les experts d’Étiquetage ACC ne peuvent qu’être en faveur de cette proposition, qui cadre bien avec la mission de Santé Canada d’aider les Canadiennes et les Canadiens à maintenir et à améliorer leur état de santé.

Pour éviter toute confusion, le site web de l’Agence canadienne d’inspection des aliments devrait fournir des exemples de listes d’ingrédients contenant au moins deux ingrédients de sedonde générations contenant des sucrers ajoutés. Par exemple, un gâteau préparé avec :

  • une génoise, contenant du sucre, de la cassonade et de la mélasse;
  • du glaçage contenant du glucose, du sucre et du miel;
  • une garniture contenant du fructose, du sucre et du jus de fruit concentré.

Dans l’ensemble, les nutritionnistes et experts-conseils en étiquetage alimentaire d’Étiquetage ACC croient que les consommateurs bénéficieront des modifications réglementaires proposées par Santé Canada. La nouvelle présentation des listes d’ingrédients et des allergènes facilitera le repérage de l’information ainsi que sa lecture, et l’aspect visuel s’harmonisera avec le tableau des valeurs nutritives. Le fait que cette information serait désormais toujours présentée de manière uniforme sur toutes les étiquettes de tous les produits de tous les manufacturiers aidera le consommateur et ne nuira pas aux manufacturiers. De plus, le regroupement des ingrédients à base de sucre devrait aider le consommateur à faire des choix plus sains.

Malheureusement pour les importateurs et exportateurs de produits alimentaires du Canada ou des États-Unis, les modifications réglementaires proposées relativement à la déclaration de la liste des ingrédients et des allergènes ne s’appliqueraient qu’au Canada. Il semble n’y avoir aucune démarche en ce sens actuellement aux États-Unis. Cela aurait toutefois peu d’impact par rapport à la situation actuelle puisque, de toute façon, il est très rare que l’on puisse utiliser la même étiquette pour les deux pays, particulièrement sur les étiquettes de produits à ingrédients multiples.

Bien sûr, la modification de toutes les étiquettes entraînera des coûts importants pour l’industrie alimentaire. Toutefois, avec une planification stratégique, ces coûts pourront être atténués. Plusieurs facteurs devraient être pris en considération dans la planification de la transition vers les nouvelles étiquettes. Ces facteurs seront abordés dans un prochain article. Inscrivez-vous à l’infolettre d’Étiquetage ACC ou suivez notre blogue pour en savoir davantage (http://acclabel.com/category/questions-reglementaires/).

Inscrivez-vous
à notre infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sur notre blogue

Tableau de valeur nutritive versus roue de vélo

Quelle est la différence entre un tableau de la valeur nutritive et une roue de vélo? En savoir plus [+]